A propos du Centre

Dans le quartier de Mamilla, le quartier des «Moughrabim» à Jérusalem, s’élève un bâtiment ancien situé en plein cœur d’un superbe jardin du plus pur style marocain. Ce bâtiment constitue un témoignage bien vivant de l’histoire de ce vieux quartier de Jérusalem et de ses habitants, originaires d’Afrique du Nord, et abrite le Centre Mondial du Judaïsme d’Afrique du Nord – Jérusalem David Amar.

L’Organisation des communautés juives d’Afrique du Nord, fondée en 1854 à Jérusalem, a vu dans la fondation du Centre du patrimoine du judaïsme d’Afrique du Nord une priorité et une obligation historique, et a choisi de l’installer dans un bâtiment construit au 19ème siècle par le Comité de la communauté du Maghreb, sous la direction du Rav David Ben Shimon (également connu sous le nom de «Tzuf Dvash»).

David Amar, que sa mémoire soit bénie, Président des communautés juives du Maroc, l’un des dirigeants les plus prestigieux et les plus estimés du monde juif au Maroc et en diaspora, s’est investi pour la préservation du patrimoine culturel des Juifs d’Afrique du Nord, estimant que la force du peuple juif repose sur son identité culturelle et historique, transmise par chaque communauté, et convaincu que seule la préservation de ses «racines» garantira au peuple juif son essor futur. Visionnaire partageant les aspirations de l’Organisation des communautés des Juifs d’Afrique du Nord à Jérusalem, et digne héritier de son père, Daniel Amar a aidé, par son don généreux, à restaurer et agrandir le bâtiment du Centre mondial et à l’adapter aux besoins des activités aussi nombreuses que variées proposées par le Centre. Marchant sur les pas de son père, Daniel Amar a offert son soutien pour faire du Centre un lieu exemplaire destiné à la préservation du patrimoine culturel des Juifs d’Afrique du Nord.

Le bâtiment du Centre mondial doit son caractère unique à la combinaison entre l’architecture caractéristique de la Jérusalem du 19ème siècle, teintée d’une touche du style andalou qui a influencé les pays d’Afrique du Nord et la rencontre entre Orient et Occident, entre ancien et nouveau. La forte présence et la richesse du bâtiment de quatre étages, pourtant modeste dans son aspect extérieur, reflètent parfaitement le caractère unique de la culture et du patrimoine du judaïsme nord africain. Le bâtiment sert de centre culturel, d’archivage et de préservation de ce prestigieux patrimoine.

Dans la cours du Centre mondial, a été érigé un jardin andalou où ont été réalisés des travaux de mosaïques exceptionnels. Dans la partie sud du jardin, s’élèvent de superbes arcades décorées de mosaïques et dans sa longueur, trois fontaines du plus pur style marocain sont reliées par un canal d’eau courante.

Le Centre mondial du patrimoine du judaïsme d’Afrique du Nord de Jérusalem, est le seul centre culturel et historique d’Israël consacré au judaïsme d’Afrique du Nord et d’importantes personnalités publiques prennent part à ses activités.

Parmi les activités proposées par le Centre: chants liturgiques et piyoutim (poèmes liturgiques), expositions temporaires et fixes présentant l’histoire et le patrimoine du judaïsme d’Afrique du Nord. Le Centre abrite également un service audiovisuel comprenant des films, de la musique, des bibliographies et des photographies, autant de témoignages de l’histoire des Juifs d’Afrique du Nord et de leur patrimoine ainsi qu’une bibliothèque d’une richesse exceptionnelle. Le Centre organise des soirées à thèmes, des congrès et séminaires.

La fondation du Centre mondial du patrimoine du judaïsme d’Afrique du Nord, portant le nom de David Amar, est motivée par la volonté et l’espoir de servir de centre d’attraction et de foyer des richesses culturelles et de la tradition du judaïsme marocain, et parmi elles, les piyoutim, le chant liturgique et la prière, l’habillement et la cuisine.